Print Friendly, PDF & Email
0
0
0
s2sdefault

Bladi.net : Non rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger : "une atteinte grave à leur dignité"

Souad Chaouih, présidente de l’Association des Marocains en France (AMF) se désole du sort réservé aux Marocains bloqués à l’étranger à cause du coronavirus depuis plusieurs mois. Au micro de la chaîne de télévision TV5MONDE, tout en exigeant le rapatriement urgent des Marocains, elle dénonce une atteinte grave à leur dignité.

 

Interrogée sur le rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger par Tv5monde, Souad Chaouih note une démission totale du gouvernement marocain. Une démission doublée de la violation de l’article 22 de la Constitution marocaine qui stipule que l’État a le devoir de protéger ses citoyens, qu’ils soient ou non sur le sol marocain, a-t-elle dénoncé.

Pour la présidente de l’Association des Marocains en France (AMF), il est inconcevable que depuis deux mois, et malgré les nombreux appels et autres mouvements de protestations des Marocains bloqués à l’étranger, le gouvernement n’ait pas pu trouver une solution pour permettre à ces derniers de rentrer chez eux. Les 32 000 Marocains bloqués à l’étranger n’ont comme réponses à leurs demandes de rapatriement que des promesses jamais tenues, a-t-elle insisté, notant que son association ne cesse de recevoir des plaintes des Marocains qui ne veulent que rentrer chez eux, car lassés de vivre une détresse psychologique, physique et morale loin de leur patrie. Elle dénonce également l’omerta entretenue par Saad-Eddine El Othmani, le chef du gouvernement marocain, sur le rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger. Rien de concret n’a jamais filtré de ses rares sorties, dénonce-t-elle.

Face à la situation précaire des Marocains bloqués à l’étranger qui compte plusieurs personnes vulnérables, elle a interpellé le gouvernement marocain sans avoir gain de cause. À cet effet, la présidente de l’AMF a confié que le consulat marocain en France a créé des cellules d’accompagnement avec des aides dérisoires, qui sont très loin d’être la solution. Souad Chaouih souligne que pour forcer la main au gouvernement du Maroc, l’AMF a organisé une conférence en ligne au terme de laquelle les associations ont décidé de saisir la Fédération internationale des droits humains (FIDH) afin de contraindre l’Exécutif marocain à rapatrier les Marocains bloqués à l’étranger.

https://www.bladi.net/rapatriement-marocains-bloques-etranger,69603.html?fbclid=IwAR13PGfE24wR6A4084i031zxjyq32nrxR7-VzMooCgOyiQ69yHLsXN4up18

********

TV5 Monde : Marocains bloqués à l'étranger : "C'est une atteinte grave à leur dignité"

Fermeture des frontières, suspensions des vols internationaux, depuis le 14 mars, le Maroc a mis en place des mesures strictes pour contenir la pandémie de coronavirus. Mesures dont pâtissent de nombreux Marocains. Malgré leurs appels à l’aide, ils sont aujourd’hui près de 32 000 à être bloqués loin de chez eux (31 819 selon le ministère des Affaires étrangères marocain). Le gouvernement promet leur rapatriement mais reste vague sur une potentielle date. Souad Chaouih, présidente de l’Association des Marocains en France (AMF), nous explique l’urgence de la situation.

 

TV5MONDE : 32 000 Marocains sont aujourd’hui bloqués à l’étranger. Le gouvernement promet d’assurer leur rapatriement mais n’avance aucune date. Quelle est la situation aujourd’hui pour ces Marocains ?

Souad Chaouih : L’AMF a été interpellée à plusieurs reprises par des Marocains, qu’ils soient migrants ou binationaux, bloqués hors du Maroc ou au Maroc, comme c’est le cas pour les binationaux français. Ce qui remonte le plus dans leurs témoignages, c’est une véritable détresse psychologique, physique et morale. Deux mois ce n’est pas rien, sachant que jusqu’à aujourd’hui, ces personnes n’ont pas eu d’interlocuteurs que ce soit de la part des autorités marocaines ou des autorités françaises. C’est une véritable tragédie humaine qui touche ces 32 000 personnes.

Cette situation a été brutale et a surpris beaucoup de Marocains.
Souad Chaouih, présidente de l’Association des Marocains en France (AMF)
Le cas des Marocains bloqués à l’étranger est un cas unique. A ma connaissance, tous les autres pays ont rapatrié leurs citoyens quand cela était possible et nécessaire. En ce qui concerne le Maroc en revanche, il n’y a eu aucune information ni aucune communication en amont concernant la fermeture des frontières.

De plus, le chef du gouvernement marocain Saad-Eddine El Othmani n’a jamais réussi à apporter une réponse claire depuis le début de la pandémie. Chaque fois qu’il a pris la parole, ses réponses ont été évasives et aucune solution n’a été présentée.

Mais je pense que si le Maroc n’a pas été capable de répondre à cette crise sanitaire, c'est parce qu'il existe aujourd'hui de réels manquements, en matière d'infrastructures sanitaires notamment. Pour cette raison, le pays a opté pour la fermeture rapide des frontières mais n’a pas pris en compte les personnes bloquées à l’extérieur. Cette situation a été brutale et a surpris beaucoup de Marocains.

Lorsque l’AMF a interpelé les autorités françaises, dans l’espoir d’apporter des réponses et des solutions ne serait-ce que pour les binationaux, elles nous ont bien confirmé que les autorités marocaines refusaient de collaborer sur ces questions.

En Avril, l’AMF a réclamé, dans une lettre ouverte adressée au gouvernement marocain, "le rapatriement urgent " de ces personnes bloquées loin de chez elles. Le bureau de l'Association marocaine des droits humains (AMDH) à Paris, lui, a alerté sur la "situation de grande vulnérabilité" de certaines personnes. Le temps presse ?

Le temps presse énormément. Et c’est un problème d’autant plus urgent que parmi ces Marocains se trouvent des personnes âgées ou encore des personnes malades qui ne sont pas prises en charge et ne reçoivent aucune aide.

Autre exemple. En France, certains Marocains sont venus en tant que touristes avec juste de quoi partir une semaine ou maximum dix jours. Là, ils se retrouvent bloqués pendant deux mois sans argent supplémentaire. Eh bien ces personnes, quand elles n'ont pas pu être accueillies par des proches ou de la famille, se sont retrouvées dans la rue. C’est une vraie tragédie humaine.

https://afrique.tv5monde.com/information/marocains-bloques-letranger-cest-une-atteinte-grave-leur-dignite?fbclid=IwAR1vkTHi9JA7cmAkyAUG-1wsOO3TrtmFr-D09nQ3XWJVquth28QcdQR8d8A


Actualités

"L’association des Marocains en France (AMF) présente à toutes et tous , à ses militant(e)s, adhérent(e)s et ami(e)s, à ses partenaires institutionnels et associatifs, ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2020 et formule l’espoir que les valeurs de solidarité, d’égalité, de justice et de...
Condoléances C’est avec une grande tristesse que notre association vient d'apprendre le décès de...
Appel au rassemblement devant l’Ambassade du Maroc à Paris pour soutenir les Marocain-e-s...
COMMUNIQUE DU FORUM PALESTINE CITOYENNETÉ SUITE A LA DÉCISION D’ANNEXION DE LA VALLÉE DU JOURDAIN...
Bonjour, Le Réseau Euromed France (REF) a le plaisir de vous inviter à participer au cycle...
Cher-e-s membres, Nous souhaitons remercier celles et ceux qui ont participé à l’Assemblée...